Mise à jour Juin 2020
Qui sommes nous ?

L'association est membre de la fédération départementale La Sauvegarde de l'Anjou et aussi du Comité Loire Vivante au niveau du bassin. Son action s'inscrit, au niveau national, en cohérence avec celle du comité Loire Vivante avec une spécialisation particulière pour tout ce qui est en rapport avec la région angevine. Son action consiste, entre autre, à suivre tous les dossiers locaux, à en faire l'analyse, à formuler critiques et propositions. Elle peut être amenée à soutenir tout projet qui lui semble positif, quel qu'en soit l'origine, et aussi à s'opposer à tout projet susceptible de porter préjudice à une Loire vivante . Elle est agréée, au titre de l'environnement, par arrété préfectoral.
Soucieuse d'information et de pédagogie, elle publie une Lettre d'information très largement diffusée. De nombreux articles de cette lettre sont accessibles, en lecture directe, sur ce site ou, sur simple demande, lorsqu'ils sont archivés. Les numéros sont chargeables au format p.d.f.

Pour en savoir plus sur l'association (statuts, conseil d'administration, etc.) c'est ici

Cotes et débits de la Loire à Saumur, aux Ponts-de-Cé, à Montjean-sur-Loire

Ete 2011 - bis repetita

2019 Secheresses et etiages

Trente ans, deja

Surveillance de la Grande levée d'Authion

Comité de l'eau

Les frênes menacés par la chalarose

Stratégie locale de gestion du risque d'inondation

2016, la crue printanière du siècle

Eau douce apportée par la Loire en été

Enseignements concertation rééquilibrage

Concertation rééquilibrage du lit de la Loire

Rééquilibrage du lit de la Loire (2)

Rééquilibrage du lit de la Loire (1)

Bilan remodelage des épis

Remodelage des épis

Ce qui devait arriver au Loire Princesse...arriva

Croisière fluviale sur la Loire (suite)

Projet de croisière fluviale sur la Loire

La reconquête du lit de la Loire

De l'intérêt des PPRi

Etude de dangers des digues et levées

Mousses et écume de Loire

L'ensablement du bras de Ste Gemmes-sur-Loire

Gérer les sites classés

Vivre avec l'inondation

La Loire, fleuve tropical

Robert CORILLION (1908 - 1997), Maître de Recherche Honoraire du C.N.R.S.


Botaniste éminent de notoriété mondiale, Robert CORILLION a, en particulier, dressé un inventaire de la flore du Val de Loire. Il avait fait une conférence sur ce thème lors du Congrès de la fédération des Sociétés savantes de Maine-et-Loire en 1984 et avait donné à La Sauvegarde de la Loire Angevine, lors de sa création, le texte de celle-ci. Pour l'avoir retrouvé récemment, ce texte est toujours d'actualité et devrait susciter l'intérêt des amoureux de ce grand fleuve. Homme de grande culture, Robert CORILLON évoque la vision ligérienne de grands écrivains avant d'aborder l'aspect plus scientifique du sujet.
Nous avons pris la liberté d'inclure quelques photographies destinées à illustrer les noms scientifiques cités par l'auteur.


Je voudrais que nous nous arrêtions aujourd'hui quelques instants sur ces grèves de la Loire sans lesquelles notre fleuve ne serait pas ce qu'il est : ni pour les scientifiques possédés par le désir et la joie de connaître ni pour les écrivains et poètes en quête d'émotions esthétiques.

M'adressant à un auditoire où les disciplines à caractère littéraire - au sens le plus large - sont particulièrement à l'honneur, je voudrais vous livrer , en prologue, les résultats d'une brève enquête auprès de quelques-uns de nos écrivains les plus prestigieux, auprès de ceux, du moins, qui passent pour avoir le mieux scruté la personnalité de la Loire.
Qu'ont‑ils vu et retenu de sa végétation et de ses sables ?
Pourquoi ne pas l'avouer, dans plus d'un cas j'ai été déçu. Déçu d'observer que là où, entre Orléans et Nantes , quelques 1500 espèces de plantes participent à l'ornementation de la Vallée et à l'élaboration de végétations si diversifiées, si peu de choses ait été perçu de leur part ....)

La Fontaine écrit à sa femme le 3 septembre 1663 , à une époque de l'année favorable à l'observation du lit et des rives de la Loire . Il a suivi la levée, d'Orléans à Tours. Cet observateur du monde animal et humain s'attarde à une description précise des levées, de leur rôle et de leurs conditions d'entretien, à l'évocation des risques encourus par les riverains à la montée des eaux. Il exalte, assurément, au passage, les mérites de la Loire cette rivière qui répand "son cristal avec magnificence " et "arrose un pays favorisé des cieux " "douce quand il lui plaît, quand il lui plaît si fière " mais le paysage végétal est étranger à notre fabuliste

Comme il l'est à Madame de Sévigné qui descend la Loire , le 9 mai 1680, en utilisant le "coche d'eau". La saison ,il est vrai, ne se prête pas encore à la contemplation des grèves :
"Je n'ai jamais rien vu de pareil à la beauté de cette route" avoue la marquise mais le monde végétal ne tient aucune place dans la relation de voyage destinée à Madame de Grignan.

suite

Les documents cités ci-dessous ont été retirés de ce web, mais vous pouvez en demander un exemplaire par courriel

Hydrosédimentologie aux Ponts-de-Cé

Reconquête morphologique du lit de la Loire

Etrange créature en Loire, la Pectinatella

Les seuils du Fresne

"Essai sur la Loire navigable" d'Amédée d'Andigné - Suivi de "Réflexion après lecture" (juillet 1998)

Il est possible d'accéder à la totalité du texte de nos lettres d'information, au format pdf , pour les numéros ci-après.


Comment nous contacter :

* par lettre : 14 rue Lionnaise 49100 ANGERS
* par courriel


Quelques liens sur le web