Extension du SAGE Layon-Aubance




Début 2011, la Commission Locale de l'Eau du SAGE Layon Aubance envisageait d'étendre le périmètre du SAGE en incluant la totalité du Louet. La Sauvegarde de l'Anjou avait, dès cette époque, écrit au président de la CLE pour exprimer son opposition à cette intégration car le Louet est un bras secondaire de la Loire dont il est un des composants important de l'hydrosystème de celle-ci. La CLE n'a pas cru devoir prendre en compte ces éléments techniques et a poursuivi sa démarche.
Mi 2013, compte tenu de la volonté délibérée de faire aboutir le projet en sa forme initiale, la Sauvegarde de l'Anjou, aidée pour la partie technique par la Sauvegarde de la Loire angevine, a adressé une correspondance au Préfet Coordonnateur de bassin :

" Dans le cadre de cette instruction, j'ai l'honneur de vous faire part, dès maintenant, des plus grandes réserves que nous formulons à l'égard de cette extension.
Le Louet est un bras secondaire important de la Loire, par sa longueur - plus de 25 km – et par les débits qui y transitent. En particulier, concernant ce dernier point, ce sont de 14 à 19 % des débits de la Loire qui s'écoulent dans le Louet en fonction des débits en amont de la diffluence, c'est dire l'importance considérable qu'il joue dans l'équilibre hydraulique des écoulements de la Loire. Totalement dans le Maine-et-Loire, Il appartient au système hydrographique lié au lit mineur de la Loire.
Le périmètre d'un SAGE correspond, par définition, à une unité hydrographique cohérente d'un bassin ou d'un sous-bassin. Tel n'est pas le cas en l'espèce car il n'existe aucune cohérence entre les bassins du Layon et de l'Aubance dont les problématiques de gestion des débits, de lutte contre les pollutions, etc. sont totalement indépendantes de la Loire.
Le fait que ces deux rivières confluent dans le Louet est un argument fallacieux car le Louet n'influe en aucune manière sur le régime hydraulique de celles-ci.
Sans doute faudrait-il voir, dans ce projet d'agrandissement du périmètre, plus le souci d'augmenter les ressources financières que des motifs techniques fondés. Le bras secondaire du Louet appartient à l'hydrosystème de la Loire dont il est un des composants. Situé dans le lit du fleuve il possède une nappe alluviale commune et, pour ces raisons, il ne peut être géré et régi que dans le cadre des règles de gestion retenues pour la Loire.
A ce sujet, il serait raisonnable d'envisager la mise en œuvre d'un SAGE, ou de plusieurs, pour la Loire Moyenne qui assurerait ainsi une continuité cohérente entre le SAGE Allier aval et le SAGE estuaire de la Loire.
"
Copie était adressée au Préfet de Maine-et-Loire et à sa Direction Départementale des Territoires ainsi qu'à l'Agence de l'Eau du Bassin Loire Bretagne.

Bien que le Préfet coordinateur de Bassin et l'Agence de l'Eau Loire Bretagne aient émis des avis défavorables à l'égard de ce projet d'extension, le Préfet n'a pas cru devoir prendre en compte ceux-ci, pourtant émis par des structures particulièrement compétentes en ce domaine, et a signé un arrêté d'extension le 3 juin 2014.
En toute logique, car le différend hydraulique était trop important, la Sauvegarde de l'Anjou, la Sauvegarde de la Loire angevine et SOS Loire Vivante ont déposé un recours devant le Tribunal Administratif contre l'arrêté préfectoral.
Alors que la CLE du SAGE Layon-Aubance a bien des difficultés pour améliorer notablement la qualité de l'eau de son réseau hydrographique, elle voudrait intégrer un système hydrographique qui lui est complètement étranger.

Le grand Jean de La Fontaine concluait, dans sa fable "La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf"

" Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages".

Beau sujet de méditation !

Retour accueil